Revenu de formation

Extrait de presse
L'Horeca trinque plus à Bruxelles que dans le reste du pays

Extraits de l'article paru dans Le Soir

[…] Le principe [du revenu de formation] figure dans l'accord de gouvernement mais il n'est pas budgété pour cet exercice. Au cabinet de Bernard Clerfayt (Emploi, Défi) on y est tout aussi favorable. « La formation, c'est la base de la relance, précise-t-on à son cabinet. Il faut donc encourager l'entrée et le maintien en formation. Or, une étude de l'ULB a montré que la précarité est un frein : les personnes les plus vulnérables ont tendance à interrompre leur formation professionnelle. »

Raison pour laquelle la majorité régionale s'était donné pour objectif de faire passer, sous cette législature, l'indemnité de formation de 1 à 4 euros par heure. « Nous l'avons augmentée à deux euros en janvier, précise-t-on au cabinet Clerfayt. Dont coût : 4,7 millions. 19.192 personnes en bénéficient. » Pour atteindre les quatre euros cette année, il faut dégager un budget régional. Mais aussi s'assurer que ce complément soit compatible avec les allocations sociales et éviter qu'il soit imposable. Des décisions qui relèvent du fédéral. Au cabinet de Pierre-Yves Dermagne (Emploi, PS), on annonce que le ministre a réglé la compatibilité avec l'Onem. « Nous allons prendre contact avec les cabinets Lalieux et Van Peteghem pour les autres points », conclut-on chez Bernard Clerfayt. […]