Interview de ce 8 juin 2020 sur LN 24

Le Ministre Clerfayt aborde ici plusieurs sujets d'actualité : la manifestation contre le racisme, les mesures du Gouvernement bruxellois pour la relance, les mesures ciblées pour certains secteurs, l'impact de la crise sur l'emploi à Bruxelles.

Brussels Hacks the crisis

La campagne de participation citoyenne Brussels Hacks the Crisis est lancée ! C'est une initiative du Ministre Bernard Clerfayt dans le cadre de ses compétences pour la transition numérique.

On a tous un usage des applications sur smartphone pour trouver des solutions à toutes sortes de problèmes pratiques, et on en a eu un usage plus intensif encore lors du confinement.

Et si on collectait les idées des Bruxellois pour ensuite développer les applications qui leur seront utiles ? Voilà, c'est cela Brussels Hacks the Crisis. Surtout, c'est une bonne manière de réagir à la crise, les Bruxellois veulent relancer leur ville-région, leurs commerces, les rendre plus accessibles encore.

Alors, pour soumettre vos idées, c'est ici : https://participate.smartcity.brussels/fr-BE/

Après, un mois durant, des étudiants en informatique travailleront à développer celles qui auront été sélectionnées et qui auront obtenu la meilleure cote.

Car c'est vous qui allez voter, choisir !

"C’est le moment des créateurs"

Smart, une coopérative qui accompagne des milliers de travailleurs autonomes, ouvre le débat sur le monde du travail de demain.

Dans cet interview, le Ministre de l'Emploi Bernard Clerfayt met l’accent sur les opportunités auxquelles doivent faire place nos inquiétudes d’aujourd’hui. De quoi avons-nous besoin pour la relance ? Comment aller de l'avant après ce bouleversement ?

Nous avons besoin de créativité et d’accompagner les nouvelles initiatives. "C’est le moment des créateurs" conclut Bernard Clerfayt.

Interview de ce vendredi 15 mai sur BX1

« On me donne des chiffres inquiétants, entre 10 et 30 mille chômeurs indemnisés de plus à Bruxelles. Le Gouvernement bruxellois avec son administration travaille activement pour définir les meilleurs instruments pour la relance économique. Il faut rappeler qu’avec 20% de l’activité du pays, Bruxelles ne dispose que de moyens qui sont à l’échelle de la part proportionnelle de sa population, c’est à dire 11%. Avec ce budget étriqué, nous allons devoir soutenir 20% de l’activité économique du pays. »

Interview de ce vendredi 10 avril sur LN24

Si Bernard Clerfayt conçoit qu'on ne change pas de généraux en pleine guerre, il n'hésite pas à en appeler à un sérieux débriefing d'après la crise. Il n'est pas normal que nous n'ayons pas au minimum des masques en réserve suffisante pour toutes les personnes qui sont en première ligne.

Il évoque aussi tous les sujets qui sont en lien avec ses compétences de Ministre bruxellois de l'Emploi et de la Formation professionnelle.

La crise que nous vivons, le rôle important de l'Etat dans cette situation, les aspects financiers, autant de sujets abordés lors de cette interview.