À propos du bien-être des chevaux de la police à cheval

Extrait de presse
Enquête sur l'usage des chevaux policiers

Extraits de l’article paru dans La Capitale de ce 8 juin

Les récentes confrontations entre manifestants et police montée au Bois de la Cambre ont relancé le débat sur l’utilité de conserver des brigades à cheval. […]

(Le quotidien cite des extraits des réponses de Bernard Clerfayt à la question parlementaire posée par Victoria Austraet)

[…] « La ministre fédérale de l’Intérieur [Annelies Verlinden, CD&V] a annoncé avoir ordonné une enquête pour évaluer si la police à cheval reste opportune lors d’une telle manifestation, y compris en ce qui concerne la sécurité de l’animal. Les conclusions ne sont pas encore connues », a répondu Bernard Clerfayt (DéFI).

[…] Ceux qui ont été blessés « ont été contrôlés le lendemain par un vétérinaire ». L’élu amarante assure que ces chevaux n’ont pas été la cible de violences directes de la part de manifestants, « même s’ils ont été impliqués dans les mesures de maintien de l’ordre au contact des manifestants ».

[…] « dans 97 ou 98 % des cas, l’utilisation de chevaux de police correspond à des patrouilles de contact avec la population sans aucun risque de violences ». Il juge également que ces équidés sont bien détenus, se félicitant que les chevaux pourraient avoir droit à une période de « vacances » consistant à une mise en prairie de deux ou trois semaines pendant l’été.

[…]