"Il faudra que les demandeurs d’emploi bruxellois soient en mesure de répondre aux offres d’emploi, afin de relever le taux des emplois occupés par des habitants de la Région."

Extrait de presse - Le Soir - "Rebondir vite vers l'emploi"

Extraits de l'article paru dans Le Soir

[…] Pour contrer la déferlante de nouveaux demandeurs d’emploi, le gouvernement régional a planché sur une série de mesures, portées par le Schaerbeekois, pour un total de 110 millions en moins de trois ans. Sans surprise, la première mesure concerne l’accompagnement des demandeurs d’emploi. «Nous allons améliorer la capacité d’Actiris à les accompagner », explique Bernard Clerfayt. L’office bruxellois de l’emploi recevra 1,6 million dès cette année et 8 millions par an au cours des deux prochains exercices. Ces moyens serviront notamment à renforcer ses effectifs d’agents référents.

[…] « On va aussi créer un Fonds Rebond pour accompagner les chômeurs issus des faillites », poursuit le ministre. « Il sera doté de 875.000 euros cette année et de 3,5 millions par an en 2020 et 2021 ». L’idée est d’offrir les mêmes services (formation, outplacement) aux salariés dont l’entreprise a cessé ses activités, que ceux mis en place lors d’un licenciement collectif dans le cadre de la loi Renault.

[…] Le gouvernement bruxellois renforcera également les moyens pour l’engagement d’article 60 dans les CPAS, en ciblant prioritairement les indépendants qui ont dû cesser leur activité et n’ont pas droit au chômage.

[…] Enfin, des réductions de cotisations sociales (pour 30 millions d’euros) seront octroyées sous l’étiquette « Activa-19 » pour l’engagement des chômeurs issus de la vague post-Covid et répondant à certains critères encore à définir.

[…] Le calcul est le suivant : au moment de la reprise, il faudra que les demandeurs d’emploi bruxellois soient en mesure de répondre aux offres d’emploi, afin de relever le taux des emplois occupés par des habitants de la Région. « Sous Didier Gosuin, il est passé de 48,5 à 51 % », rappelle le ministre. « Nous devons encore l’améliorer. Et l’enjeu, ce sera le niveau de formation de nos demandeurs d’emploi ».