Projet de réforme du contrôle du chômage à Bruxelles

Extrait de presse, Tends : "Vers un durcissement du contrôle des chômeurs à Bruxelles?"

Extraits de l'article publié par Trends :

Le contrôle des chômeurs bruxellois, inefficace? C'est en tous cas ce qu'estime le ministre de l'Emploi Bernard Clerfayt (DéFI), qui a présenté ses pistes pour l'améliorer.

[…] Une réforme est en ce moment à l'étude, et le ministre de l'Emploi a déjà présenté quelques pistes de réflexion. L'objectif? Passer à 84% des contrôles.

Raccourcir la procédure

L'idée serait de se rapprocher davantage du système utilisé en Flandre et en Wallonie et donc de raccourcir la procédure actuelle […] 

Le ministre propose dès lors de passer à un système de contrôle en deux étapes. La suppression du jury libérerait des moyens humains et des ressources que l'on pourrait utiliser ailleurs, notamment pour augmenter le nombre de contrôles de la disponibilité active des chômeurs bruxellois.

[…] Les autorités proposent dès lors d'informer plus tôt et mieux les demandeurs d'emploi de leurs droits et de leurs devoirs. Mais aussi de standardiser et mieux contrôler la manière dont les différents évaluateurs opèrent.

Les syndicats disent « non »

[…]

Bernard Clerfayt se veut pourtant rassurant: […] « La volonté est de donner une chance à tous d'être bien accompagné dans sa recherche d'emploi ». […]

Article publié par Trends (article payant)

Interview de Bernard Clerfayt au micro de “Café Sans Filtre” sur LN24 et LN Radio

Extrait de presse, La Libre : "Code bruxellois du bien-être animal : “Le PS a peur de la démocratie”.

Extraits de l'article publié par La Libre :

Ce mercredi matin, c’était le ministre bruxellois de l’emploi et du bien-être animal Bernard Clerfayt (Défi) qui était au micro du “Café Sans Filtre” sur LN24 et LN Radio.

”C’est plutôt une fausse bonne idée”, répond d’entrée de jeu Bernard Clerfayt sur la question du retour des militaires dans les rues. L’idée a été lancée par le MR après les nombreuses fusillades survenues à Bruxelles. […]

Autre sujet abordé par Maxime Binet, le nouveau code bruxellois sur le bien-être animal. Grand absent de cette nouvelle version : l’abattage sans étourdissement. “Pour faire passer un code au gouvernement, il faut un accord des partenaires. Cela fait deux ans que l’on travaille sur ce code, que l’on consulte, nous avons interrogé les citoyens sur ce qu’ils voulaient mettre dans les nouvelles dispositions. C’est un code très moderne, qui va être le plus avancé en Europe occidentale”, affirme Bernard Clerfayt. […]

[…] “Le Parti Socialiste a peur de la démocratie, d’un débat au Parlement, au départ de ce texte” selon Bernard Clerfayt, porteur de ce nouveau code. “Je crois comprendre que c’est autour de cette question-là (NDLR : l’abattage sans étourdissement) qu’ils ont des difficultés. […] Ce dernier ajoute que “l’abattage sans étourdissement n’est pas visé par le texte que je dépose ici et je n’ai pas entendu au Parlement de débat pour interdire l’abattage rituel. 

[…]

Lire cet article sur le site de La Libre

Réformer la procédure de contrôle des chômeurs

Extrait de presse, L'Echo : "Bruxelles veut augmenter le contrôle des chômeurs".

Extraits de l'article publié par L'Écho :

À peine un demandeur d'emploi sur cinq est contrôlé à Bruxelles. Le ministre de l'Emploi Bernard Clerfayt (DéFI) veut réformer la procédure pour la rendre plus efficace.

[…]

Le bureau de consultance Idea a remis ses recommandations l'été dernier.

Il pointe notamment des lacunes dans l'information délivrée aux demandeurs d'emploi, notamment les jeunes: peu consignent les preuves de leur recherche d'emploi, parce qu'ils ne sont pas au courant qu'il est dans leur intérêt de le faire.

[…]

Enfin, l'audit remet en question une particularité bruxelloise: le système de contrôle en trois étapes, tandis qu'en Flandre et en Wallonie, deux avis négatifs mènent à la sanction. 

[…]

Pour le ministre bruxellois de l'Emploi Bernard Clerfayt (DéFI), il est plus que temps de se saisir des recommandations de l'audit. Il compte déposer prochainement sur la table du gouvernement bruxellois ses pistes de réformes. "Nos procédures doivent rapidement se rapprocher de celles de la Flandre et de la Wallonie", estime-t-il.

Mot d'ordre: accélérer la procédure et améliorer l'information au sein d'Actiris et à destination des demandeurs d'emploi.

D'une part informer plus tôt et mieux les demandeurs d'emploi, notamment les jeunes, de leurs droits et de leurs devoirs. Mais aussi standardiser et mieux contrôler la manière dont les différents opérateurs évaluent la disponibilité des chômeurs. Dans le même temps, allonger le délai pour introduire un recours contre une sanction de 15 à 30 jours.

Enfin, et c'est sans doute le point principal, passer à un système de contrôle en deux étapes. […] On arriverait à 84%, selon Bernard Clerfayt, contre 21% actuellement.

[…]

Bernard Clerfayt se veut rassurant: "La sanction n'est pas l'objectif, car c'est un échec. La volonté est de donner une chance à tous d'être bien accompagné dans sa recherche d'emploi." Il ambitionne une mise en œuvre dès janvier 2025.

Gouvernement bruxellois: nouveau report pour le code du Bien-être animal

Extrait de presse, La Libre : "Gouvernement bruxellois: nouveau report pour le code du Bien-être animal".

Extraits de l'article publié par La Libre

[…]

Selon le ministre, il fait cependant l'objet d'un consensus sur son contenu. Il n'intègre pas la question de l'étourdissement avant abattage.

[…]

"Je ne veux pas que le texte soit l'otage de positionnements communautaristes de certains partis", a commenté le ministre DéFI, interrogé à ce sujet à l'issue de la réunion.

Les appels à projets digital.brussels

Extrait de presse, BX1 : "Six projets obtiennent un soutien financier pour renforcer les compétences numériques des Bruxellois".

Extraits de l'article publié par BX1 :

En juillet dernier, Bernard Clerfayt (DéFI), ministre de la Transition numérique, a lancé un nouvel appel à projets “Digital.Brussels”. Au total, six projets ont été sélectionnés, pour un montant de 250.000€.

Lire l'article publié par BX1

Identification des chiens et des chats

Extrait de presse, La Libre : "Du nouveau pour les propriétaires de chiens et chats".

Extrait de l'article publié par La Libre : 

[…] Objectif, dixit le ministre en charge du Bien-Etre animal, Bernard Clerfayt (DéFI) : se mettre en conformité avec le règlement général sur la protection des données (RGPD) et simplifier la procédure au niveau de l’accessibilité aux données.

[…]

Pour se mettre en conformité avec le règlement européen en matière de protection des données, le ministre bruxellois du Bien-être animal a décidé de renforcer le système d’identification et d’enregistrement des chiens et chats bruxellois, a-t-il précisé, dans un communiqué.

[…]

Pour rappel, l’identification de tous les chiens et chats est obligatoire en Région bruxelloise. Les propriétaires qui y dérogent s’exposent à une amende d’un montant minimal de 100 euros. Pourtant, seuls 10 % des chats arrivant en refuges sont déjà identifiés, a commenté par ailleurs le ministre.

Celui-ci a insisté sur la nécessité d’identifier son animal. D’après Bernard Clerfayt, on a dénombré l’an dernier 57.241 chats à Bruxelles, dans la base de données Cat ID. Mais ce chiffre est très loin de refléter la réalité du terrain.

[…]

Accéder à l'article sur le site de La Libre

Bilan de compétences

Extrait de presse, La Libre : "Actiris: ce qui va changer à partir du 1er mars".

Extraits de l'article publié par La Libre:

Offert depuis septembre dernier à tous les jeunes de moins de 30 ans venant s'inscrire pour la première fois auprès d'Actiris, le bilan de compétences linguistiques et numériques sera également proposé à partir de ce 1er mars à tous les chercheurs d'emploi bénéficiant d'allocations de chômage, indique mercredi le ministre régional de l'Emploi, Bernard Clerfayt (DéFI).

[…]

"Aujourd'hui, les langues et le numérique sont des compétences transversales, recherchées dans de très nombreux secteurs. Si on veut atteindre l'objectif de mettre plus de Bruxellois à l'emploi, il faut faire monter en gamme leur niveau de compétences. On ne peut plus tolérer qu'un chercheur d'emploi qui ne trouve pas de travail ne s'inscrive pas dans un parcours de formation. Se former, c'est évoluer", estime le ministre Bernard Clerfayt.

[…]

Diminution du temps de travail

Extrait de presse, rtbf : "La semaine de 32 heures réparties sur 4 jours, c'est faisable ?"

Extraits de l'article publié par la RTBF :

[…]

Du côté de Défi, c'est un oui mais à condition d'y aller pas à pas. " Au fur et à mesure que notre société progresse, que nous avons de la croissance, nous consommons cette croissance en réduisant le temps de travail horaire, en prenant plus de vacances et en augmentant notre niveau de salaire global qui est bien plus élevé maintenant qu'auparavant", a déclaré le ministre bruxellois de l'Emploi, Bernard Clerfayt (Défi). " Nous pouvons le faire de façon progressive, c'est pour cela que je suis c ertain que nous aurons des semaines de 32 heures d'ici 20 ans ou 25 ans En revanche, si on veut imposer cette mesure dans un délai rapide, nous bouleverserons la situation d'une série d'entreprise qui ne pourront pas payer ces salaires. Cette proposition telle qu'elle est formulée n'est donc ni solide, ni solidaire puisqu'elle va détruire de l'emploi et créer des inégalités.

[…]

Chiffres 2023 concenant la maltraitance animale

Extrait de presse, l'avenir : "Chats, chiens, oiseaux, rongeurs et même… des araignées: hausse des saisies mais moins de plaintes pour maltraitance animale à Bruxelles en 2023".

Extraits de l'article publié par L'Avenir :

Bruxelles Environnement a enregistré 92 plaintes pour maltraitance animale en 2023, soit une diminution de 27,5 % par rapport à l’année précédente. En revanche, le nombre de saisies effectuées depuis 2019 en Région bruxelloise a augmenté de 40 % avec un total de 42 confiscations impliquant 133 animaux en 2023, rapporte dimanche le ministre bruxellois en charge du Bien-être animal, Bernard Clerfayt.

[…]

Un nouveau code du Bien-être animal, porté par le ministre compétent Bernard Clerfayt, prévoit toutefois une augmentation du montant des amendes. Celles-ci pourraient grimper jusqu’à 500.000 euros pour les infractions les plus graves.

”Parallèlement, le Code envisage de nouveaux outils inédits pour sanctionner les auteurs d’infractions tels que le travail d’intérêt animalier”, souligne le ministre amarante.

Article publié par L'Avenir

Amendes et confiscations en cas de maltraitance animale

Extrait de presse, La Libre : "Moins de plaintes pour maltraitance animale à Bruxelles en 2023 mais hausse des saisies : les chats sont les animaux les plus confisqués".

Extraits de l'article publié par La Libre :

[…]

Des amendes jusqu'à 100.000€

[…] 

Les amendes en cas de maltraitance animale peuvent atteindre 100.000 euros et le juge peut même ordonner un emprisonnement ainsi qu'une interdiction de détention. Un nouveau code du Bien-être animal, porté par le ministre compétent Bernard Clerfayt, prévoit toutefois une augmentation du montant des amendes. Celles-ci pourraient grimper jusqu'à 500.000 euros pour les infractions les plus graves.

"Parallèlement, le Code envisage de nouveaux outils inédits pour sanctionner les auteurs d'infractions tels que le travail d'intérêt animalier", souligne le ministre amarante.

[…]

Lire l'article sur le site de La Libre