Titres-services

10 euros le titre-service, un plafond pour beaucoup d’utilisateurs bruxellois

Extraits de l'article paru dans l'Écho

Bernard Clerfayt (DéFI) veut peser sur la croissance du coût des titres-services supporté par la Région
bruxelloise. Différentes pistes d’économies ont été soumises aux utilisateurs.

[…] Le coût brut du dispositif s’élevait à 253,1 millions d’euros en 2019 pour la Région bruxelloise, soit une augmentation de 5,6% par rapport à l’année précédente. «Grâce à ce dispositif, des travailleurs auparavant sans statut disposent à présent de droits sociaux. Il n’en reste pas moins que ce système pèse lourd sur les finances de la Région bruxelloise, car il subsidie tous les utilisateurs qui achètent des titres-services alors que les effets retour profitent au Fédéral», résume le ministre bruxellois de l’Emploi

[…] je veux réformer le système afin de le pérenniser en maintenant le niveau d’emploi et en limitant l’augmentation exponentielle du volume des titres-services […] Nous faisons actuellement face à une crise sociale et économique importante, il y a d’autres urgences à gérer, mais nous y travaillerons dans les prochains mois», affirme Bernard Clerfayt (DéFI). Pour mener cette réforme délicate, une enquête a été menée auprès de 2.000 utilisateurs dans le but d’analyser leur avis par rapport à cinq modifications réglementaires envisagées.

Colloque sur l'état du secteur de la Musique organisé par les Octaves de la Musique

Le secteur de la musique entre précarité et solidarité

Extraits de l'article de BX1

« Si la crise du Covid a du positif, c’est dans la mise en place de liens forts entre les musiciens. On s’est intéressé aux métiers des autres », a pointé l’organisateur de festival Florent le Duc qui, avec 70 autres professionnels de la musique, a participé au Colloque que les Octaves de la Musique organisaient par zoom le 15 décembre au sujet de l’avenir du secteur musical sous Covid.

[…] « Ce qui complique la gestion politique », reconnaît Bernard Clerfayt, ministre bruxellois de l’emploi (DéFI), «c’est un manque de visibilité et de prévisibilité dans le chef de tous. La crise a révélé l’éclatement des statuts dans le milieu culturel. En période de crise, on ne peut pas réinventer quelque chose tout de suite, mais les partis s’y attèlent. Si les aides sont plus faibles à Bruxelles qu’ailleurs, c’est parce que la Région a moins de moyens. Mais on a pu aider les sans statuts et ce n’est pas fini ».

[…]

Lire l'article sur le site de BX1

My Brussels

My Brussels : l’ app’ qui veut faciliter la vie des Bruxellois

Extrait de l'article de la Dernière Heure

[…] “Notre ambition est d’y ajouter plus de services, ceux des communes notamment. Cette application va évoluer en permanence” , explique le ministre bruxellois de la Transition numérique Bernard Clerfayt (Défi). Ainsi, les 19 communes bruxelloises auront bientôt la possibilité de diffuser leur contenu via l’application et d’entrer en interaction avec leurs administrés. “Les citoyens ont eux aussi l’occasion de proposer de nouveaux services digitaux au CIRB” , poursuit Bernard Clerfayt, qui met ici en exergue “la volonté d’interactivité avec les Bruxellois” à travers cette application. Dans un premier temps, tout Bruxellois voulant soumettre un projet ou une idée doit passer par le site web mybrussels.knok.be/fr. Dans un avenir proche, il pourra le faire directement via l’application. […]

Les reptiles que l'on peut détenir en Région bruxelloise

La Région adopte la liste des 422 espèces qu'on peut déduire en Région bruxelloise

Extraits de l'article de Sud Presse

[…] Il était donc temps de légiférer sur les espèces de reptiles autorisées en Région bruxelloise afin d’encadrer au mieux la détention de ces nouveaux compagnons. « Il existe plus de 11.000 espèces différentes de reptiles, c’est beaucoup ! », explique Bernard Clerfayt (DéFI), ministre du Bien-être animal.
[…] « Établir une liste des espèces animales qui peuvent être détenues est essentiel pour freiner les achats impulsifs. Et pour renforcer la protection animale, il faut définir des normes de détention. Pour la première fois, nous avons joint à la liste des reptiles, les conditions de détention minimales afin de garantir le bien-être de ces animaux qui nécessitent des aménagements spécifiques. Nous ne pouvions plus attendre pour améliorer les conditions de détention de ces nouveaux animaux de compagnie, de plus en plus prisés par le grand public.»

Réduire l'expérimentation animale

La Région bruxelloise maintient le cap pour une diminution des animaux de laboratoire

Extraits de l'article de la Capitale

[…] En Région bruxelloise, l'expérimentation animale est strictement réglementée : les animaux utilisés pour les expériences bénéficient d'une protection légale et tous les établissements, agréés au préalable, sont soumis à des contrôles.
Mais, et c'est un engagement fort de l'Accord de Majorité, il faut continuer à viser une diminution drastique du nombre d'animaux de laboratoire et soutenir le développement et la diffusion de méthodes alternatives.

[…] « Je veux autant que possible éviter la souffrance des animaux d'expérience. La protection des animaux et le développement de méthodes alternatives continueront à figurer parmi mes priorités », rappelle le ministre bruxellois. […]

Dans le cardre du projet de relance emploi de la Région bruxelloise

Bruxelles met sur pied la première coopérative de repreneuriat d'entreprises

Extraits de l'article de L'Écho

Le gouvernement bruxellois approuvera ce jeudi le lancement de la première coopérative d’activités consacrée au repreunariat en Belgique. La mesure s’inscrit dans le plan de relance emploi du ministre régional Bernard Clerfayt (DéFI) dont l’objectif principal est d’aider les travailleurs ayant perdu leur emploi durant la crise à rebondir le plus rapidement possible.

[…] L’exécutif régional prévoit de lui octroyer 140.000 euros en 2020 pour le développement de ce projet pilote baptisé Reload Yourself et 600.000 euros en 2021 pour sa stabilisation. «Notre volonté était de capitaliser sur les structures existantes en Région bruxelloise plutôt que de créer une nouvelle structure juridique. Le lancement de ce projet se fera au sein et au profit de l’écosystème bruxellois avec la collaboration notamment d’Actiris, d’Hub.Brussels, des guichets d’économie locale...», énumère le ministre amarante.

[…] «Certaines des entreprises menacées de fermeture pourraient compter plusieurs salariés dont certains garderaient leur emploi en cas de reprise réussie des activités.»

[…] Potentiel dormant «Reload Yourself, c’est une vraie réponse à la crise puisqu’on sauve des emplois et on valorise le potentiel dormant des activités qui prennent fin faute de repreneur. Mais la culture repreunariale doit encore faire sa place. Je suis persuadé qu’en offrant un cadre sécurisé pour relancer l’activité et un accompagnement sur mesure aux candidats repreneurs, nous parviendrons à augmenter le taux de reprise des entreprises», déclare Bernard Clerfayt.

Le budget 2021 de la Région bruxelloise pour l'Emploi et la Formation

Bruxelles alloue 87 millions de plus à l'emploi en 2021

Extraits de l'article paru dans La Libre

[…] Les montants d’aides que Bruxelles peut dégager dans le cadre de la crise du coronavirus sont moindres que ceux débloqués par la Wallonie et la Flandre. Ceci s’explique par le fait que ses moyens budgétaires sont en fait dimensionnés à la taille de sa population (11 % du total), alors que le secteur économique présent à Bruxelles, c’est 18 % de la Belgique. Elle n’est donc pas en capacité de soutenir l’activité économique de la même manière que les deux autres régions.

[…] La mission des États, c’est précisément de répondre à la crise. Par ailleurs, les taux d’intérêt sont actuellement bas. Emprunter coûte beaucoup moins cher, il n’y a donc pas de raison de ne pas le faire. Ne pas le faire serait d’ailleurs un crime.

La crise est là donc, et modifie l’ordre des priorités. Qu’avez-vous dégagé comme budget pour la formation et l’emploi à Bruxelles en 2021 ?

[…] Il est de l’ordre de 87 millions d’euros supplémentaires par rapport à celui de 2020. Avec cette augmentation de budget, on cherche prioritairement à répondre aux urgences que génère la crise économique, collatérale à la crise sanitaire.

[…] Allez-vous indexer la fameuse “indemnité de formation”, prévue dans l’accord de majorité, qui vise à aider les demandeurs d’emploi à moins décrocher des formations ? Oui. Pour ce faire, j’ai obtenu en 2021 un budget de 4,7 millions d’euros pour passer de 1 à 2 euros par heure de formation. L’objectif, à terme, est d’atteindre les 4 euros par heure.

Allez-vous indexer la fameuse “indemnité de formation”, prévue dans l’accord de majorité, qui vise à aider les demandeurs d’emploi à moins décrocher des formations ?

Oui. Pour ce faire, j’ai obtenu en 2021 un budget de 4,7 millions d’euros pour passer de 1 à 2 euros par heure de formation. L’objectif, à terme, est d’atteindre les 4 euros par heure. […]

Disponibilité des PC portables pour les élèves

Fournir des PC aux élèves, une gageure

Extrait de l'article publié par Le Soir

[…] Autre option : aller frapper aux portes du secteur public. C’est la piste empruntée par le gouvernement bruxellois avec son projet « Recyle IT », lancé dans la foulée du premier confinement. A l’initiative du ministre de la Transition numérique, Bernard Clerfayt, tous les PC déclassés des administrations bruxelloises doivent désormais être confiés au Centre informatique de la Région bruxelloise (CIRB). Lequel, lorsque c’est possible, les reconditionne au profit d’élèves du secondaire dans le besoin (jusqu’ici, quelques administrations bruxelloises de bonne volonté avaient pris l’habitude de faire don de leurs anciens ordinateurs à des ASBL, mais la pratique n’était pas généralisée).
Mais là encore, mieux vaut s’armer de patience : l’offre disponible est soumise au renouvellement de leur parc informatique par les administrations. Et les ordinateurs doivent d’abord passer par la case « reconditionnement», ce qui prend du temps. Depuis la rentrée, 201 ordinateurs ont été distribués à des élèves bruxellois. « D’après les chiffres fournis par les administrations, nous savons que nous en recevrons encore 750, au plus tard au printemps 2021 », avance la porte-parole du cabinet de Bernard Clerfayt. […]

Connecter les cherccheurs d'emploi et le secteur des soins de santé

Les chômeurs appelés en renfort dans les soins de santé

Extrait de l'article de La Libre

[…] “Cette plateforme fait le lien entre non seulement les chercheurs d’emploi mais aussi les personnes qui sont, du fait de la crise sanitaire, au chômage technique, et le secteur des soins de santé” , résume Simon Vanonckelen, porte-parole d’Actiris. Le ministre de l’Emploi de la Région Bruxelles-Capitale, Bernard Clerfayt (Défi), a en effet, dans la foulée de l’initiative flamande, demandé au service de remise à l’emploi bruxellois de mettre en place une plateforme similaire à celle de son homologue flamand. “On y travaille, mais il est encore trop tôt pour dévoiler le contenu, le fonctionnement et le lancement de cet outil” , précise Simon Vanonckelen.

[…]

La facturation électronique aux administrations régionales

Vers la simplification des marchés publics

Extrait de l'article paru dans La Capitale

« Actuellement, seuls 5 % des factures sont électroniques. En imposant la facturation électronique aux entreprises qui souhaitent travailler avec les administrations publiques, ce taux va évidemment augmenter. Je veux également que la facturation électronique devienne la norme au sein des entreprises tant elle présente des avantages sur les plans pratiques, environnementaux et économiques. L’objectif est que les entreprises ensuite n’utilisent plus que la facturation électronique avec l’ensemble de leurs clients », conclut Bernard Clerfayt, ministre bruxellois de la Simplification administrative.